< Retour à la page d’accueil blog

Romain, peux-tu nous parler de ta mission actuelle ?

” Dans le cadre de la mission MOE OPC sur le projet Tramway ligne T2 Nice, je suis amené à travailler sur les notions d’ordonnancement (planification), de pilotage (suivi de planification quotidien), et de coordination (harmonisation dans le temps et l’espace des interventions des entreprises de travaux.)

Le projet “Tramway ligne T2 Nice” est séparé en une section souterraine et une section surface se situant en milieu urbain. J’anime une réunion hebdomadaire pour chaque, où participent la MOAMOE, et les entreprises afin de programmer les travaux à venir avec une visibilité de 3 mois.

Les sujets financiers et techniques ne sont pas traités mais permettent de prévoir les différents phasages travaux. Il faut vérifier les interfaces par rapport à un environnement extérieur complexe, centraliser les demandes et répartir l’information à la bonne entité. Ces dernières n’étant pas présentes aux réunions, il est nécessaire de faire le point sur site.

Cette programmation est présentée lors d’une réunion hebdomadaire que j’anime, à laquelle participe les différents acteurs selon un rayon plus élargi (Police, SDIS, Territoire, Scv de la métropole (communication, circulation, arrêtés, manifestations sportives, espaces verts…).

L’OPC gère des temporalités complètement différentes (S+1 à M+10) il est donc nécessaire d’être organisé.

Mon temps se répartit de la manière suivante :

  • 1/3 en réunion de programmation ;
  • 1/3 sur le terrain : prise de connaissance de l’environnement pour la prévision des futurs travaux, vérification des phasages travaux ;
  • 1/3 en bureau (réalisation des plannings, phasage travaux, préparation des réunions) ;

De manière concrète, par exemple :

Lors d’une déviation de réseaux, l’entreprise transmet son phasage travaux, plan de circulation, plan de signalisation, demande de travaux.

En relation avec les différents services, on peut identifier les éléments suivants :

  • Modification des signalisations verticales et horizontales, des carrefours à feux (déplacement de SLT, modification des programmations, suppression de voies, …) : validation auprès du service circulation ;
  • Travaux contre façade de bâtiments : validation des accès par le SDIS ;
  • Travaux sur trottoirs et abrogation des baux de commerçants (terrasses …) ;
  • Neutralisation de stationnements et proposition de nouveaux aménagements temporaires : validation par le Territoire ;
  • Demande d’autorisation travaux de nuit, dérogation aux bruits : validation auprès du service des arrêtés ;

Après un temps d’échange avec chacun, les remarques remontent à l’entreprise qui modifie ses phasages afin de s’inscrire dans une coordination générale du projet, et ce, afin d’assurer le bon avancement des travaux. “